vendredi 8 février 2008

Cyclopéen

Son visage sur le balancier me terrorisait, quand j'étais môme.



Je me souviens de petits sketches animés, diffusés à la même époque, peut-être plus tôt. Une ligne jaune tirée sur fond noir, la silhouette d'un personnage apparaît. Son contour, comme ce qui l'environne, est constitué de cette seule ligne. Il marche sur la ligne et est la ligne en même temps. Il se trouve souvent sous un palmier. Il éructe plus qu'il ne parle et finit généralement par tomber dans un trou en poussant un cri déchirant. La ligne comble le trou, plus rien. Qu'est-ce que c'était que ça ? J'en faisais des cauchemars.

6 commentaires:

jeancarmet a dit…

La Linea !

Patrick a dit…

La Linea : c'est bien ça !

http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Linea

Ce personnage, issu de rien et y retombant, ça me donnait froid dans le dos.

emmanuel a dit…

C'est marrant, je pensais justement à Desproges après la lecture des récents messages postés sur le blog de Philippe: comment déclencher poliment une bonne guerre civile.

Patrick a dit…

Emmanuel : mais c'est bien sûr ! je me demandais aussi pourquoi je pensais à lui. Merci d'avoir mis le doigt dessus... ;-)

Philippe a dit…

Ah bon ??? Pourquoi moi ?
C'est trop injuste comme dirait C. avec sa coquille sur sa tête ;-)

Patrick a dit…

Comment déclencher poliment une bonne guerre civile :

http://phortail.org/blagues/manuel-de-savoir-vivre-12.html#ici